Haltéro Club Avallonnais

Haltéro Club Avallonnais

Haltéro Club Avallonnais

Haltéro Club Avallonnais

Haltérophilie

La section haltéro est actuellement composée de 22 athlètes dont 1 benjamin - 3 minimes - 6 cadets (es) - 2 Juniors - 10 seniors (es).

Les âges sont compris de 10 à + de 40 ans.

Les horaires d'entrainement se font selon un planning mis en place chaque début de semaine, il est généralement réparti sur 5 ou 6 jours par semaine selon les compétitions et le nombre des athlètes.

L'équipe dirigeante est composé de 2 coachs et 1 responsable de section.

L'Haltérophilie est un exercice qui demande force, souplesse et dynamisme. Ce sport se décompose en deux mouvements qui sont respectivement :

L'ARRACHE


 
La barre est placée horizontalement devant les jambes de l'athlète. Celui-ci doit l'agripper, les mains en pronation et la tirer d'un seul mouvement, du plateau jusqu'au bout des bras tendus au-dessus de la tête. Le mouvement s'effectue, soit en fléchissant ou en fendant les jambes. La barre doit longer le corps d'un mouvement ininterrompu, sans qu'aucune autre partie que les pieds touche le plateau. Le poids soulevé doit être maintenu immobile, bras et jambes tendus, pieds alignés, jusqu'au signal de replacer la barre sur le plateau. Le retournement des poignets ne doit s'effectuer que lorsque la barre a dépassé la tête de l'athlète. L'athlète se redresse aussitôt qu'il le peut, en plaçant les pieds perpendiculairement au tronc et à l'haltère. Le signal doit être donné aussitôt que l'athlète est immobile de toutes les parties de son corps.

L'EPAULE - JETE


 
La barre est placée horizontalement devant les jambes de l'athlète. Celui-ci doit l'agripper, les mains en pronation et la tirer d'un seul mouvement du plateau jusqu'aux épaules. Ce mouvement s'effectue, soit en fléchissant ou en fendant les jambes. Durant ce mouvement ininterrompu, il est permis que la barre glisse le long des cuisses, cependant elle ne doit pas toucher la poitrine avant la position finale, alors qu'elle repose sur les clavicules ou sur la poitrine au-dessus des mamelons ou sur les bras complètement repliés. L'athlète se redresse dès qu'il le peut en plaçant les pieds alignés et perpendiculairement au tronc et à l'haltère.